Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   
Le blog de Docteur Mouhamadou Bamba Ndiaye 
Créez votre propre blog gratuitement! 

IL EN EST AINSI, PUISQUE CHEIKH SEYDI EL HADJ MALICK SY ÉTAIT LE ‘’VIVIFICATEUR DE LA RELIGION’’ (MOUJADID) ATTITRÉ DE SON ÉPOQUE !!! [Commentaire de la vidéo de Ahmad Khalifa NIASS (*) par Docteur Mouhamadou Bamba NDIAYE (le Rétro confirmateur du

Posté par: Mouhamadou Bamba Ndiaye| Samedi 24 juin, 2017 17:06  | Consulté 464 fois  |  0 Réactions  |   

(*) Ahmad Khalifa NIASS (El Hadj Malick SY - le ‘’héro national’’). Suivre ce lien : https://youtu.be/sjzDRLD-FfU

En vérité, Allah n’envoie qu’un seul ‘’Mujadid’’ par génération, conformément au Hadith : Abû Hurayra rapporte ces propos du Prophète - sur lui la grâce et la paix - : “Au début de chaque siècle, Dieu - Exalté soit-Il - enverra à cette communauté un homme pour revivifier [la pratique de] sa religion”. (Sakhawi, al Maqasid al Hasana)Et c’est dire que tout ‘’Homme de Dieu’’ contemporain d’un ‘’Vivificateur de la religion’’ (Moujadid) ne peut être que son  substitut. Certes, ce vivificateur de la religion est le Pôle (khoutbou zamân) de son temps et est toujours un khalife attitré du « Sceau des Saints » ; mais du fait de son orthodoxie religieuse, il ne peut pas toujours prendre en charge toute la communauté dont il est pourtant l’Imam et le témoin. Ainsi, Dieu lui associe des substituts et place un voile entre eux de sorte que le Pôle (khoutb) connaît toujours ses substituts, mais ces derniers ignorent toujours leur Pôle (khoutb). Ainsi ce dispositif complexe permet, avec la bénédiction du Pôle (caché) [khoutboul maktoum], de sauver l’immense majorité des fidèles que l’on rencontre généralement dans les autres communautés religieuses ‘’rivales’’ gérées par les substituts – Une véritable miséricorde ! C’est ainsi qu’il faut comprendre la relation spirituelle entre Maodo et ses contemporains.  … https://docs.google.com/document/d/1RX5d8Lh1ORNQyLwAJ0xJ65we6cSghOM7x9oXTXLQSIc/edit?usp=sharing

En vérité, Cheikh Seydi El Hadj Malick SY (Maodo) était indéniablement le ‘’Vivificateur de la religion’’ (Moujadid) attitré de son époque ; oui, en dépit de sa vaste érudition et de ses dons mystiques avérés,  il avait choisi d’être disciple de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif pour l’éternité ; et pourtant, il avait toutes les qualités et dispositions pour créer sa propre voie, mais il avait préféré être sous la tutelle d’un éminent ‘’Homme de Dieu’’, un Saint d’un rang exceptionnel, et être promu comme un substitut (vicaire) digne de confiance devant les hommes de sa génération. Oui, Cheikh Seydi El Hadj Malick SY (Maodo) n’a jamais envisagé son ascension en dehors de la Tidjaniya ; dès lors, il n’était qu’un maillon d’une longue chaîne  (généalogie) spirituelle (silsila) et ne pouvait que jouer la partition qui lui était assignée ; bref, il n’était qu’un disciple et serviteur qu’Allah avait comblé de bienfaits, en lui conférant le statut de ‘’khalife de Cheikh’’ et donc de pôle (khoutb) détenant une ‘’autorisation spéciale’’ (idznou’l khass) pour appeler les hommes sur le chemin d’Allah. Ainsi, son allégeance à Cheikh n’était point le fait d’un complexe d’infériorité par rapport à une race - fusse-t- elle celle du Prophète (PSL), mais le fait d’un choix divin, d’une faveur divine ‘’imméritée’’. En vérité, en souscrivant à la Tidjaniya, Cheikh Seydi El Hadj Malick SY (Maodo) avait accrédité son vénéré maître, Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif (1737-1815) qui s’était proclamé solennellement comme le « Sceau des Saints » (al khatima’l wilâyah) et avait annoncé que le Mahdi attendu à la ‘’’fin des temps’’ (akhirou zamân) sera son disciple ; il s’était donc engagé, et en connaissance de cause, dans cette perspective christique ; dès lors, il ne pouvait être qu’un précurseur du Mahdi.

Et c’est Serigne Babacar SY, son fils et héritier spirituel, qui était chargé de mettre en oeuvre cette mission salvatrice annoncée explicitement par le Prophète (PSL) ; c’est ainsi qu’il avait solennellement déclaré : « Je ne suis pas à la place de Maodo parce que je suis tout simplement son fils ; même si j’étais le fils de Malaw, le ‘’bûcheron’’, cela ne m’empêcherait pas d’être son khalife et celui de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif ; c’est celui qui l’a investi qui m’a investi ». … « Cette maison-ci ne répond pas du nom de « SY », mais du nom d’Allah ; je peux être le père d’un enfant né à Koulikoro (contrée très lointaine) et n’avoir aucune relation avec mon enfant biologique. » … « Le Gamou de Tivaouane est celui de Cheikh Seydi El Hadj Malick SY ; moi, mon gamou est celui de Saint-Louis (Ndar) ». … « Je ne vous envoie pas à un gamou, mais à une mission !!! ».

Et en vérité, cette mission que Serigne Babacar SY avait confiée à Serigne El Hadj Madior CISSE, lors du lancement de son ‘’gamou de Ndar’’ ne pouvait être que celle du Mahdi ; oui, elle ne pouvait s’inscrire que dans la perspective ‘’christique’’ que Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif avait sous-entendue en se proclamant comme le « Sceau des Saints » (al khatima’l wilâyah) et en annonçant que le Mahdi attendu à la ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) sera son disciple et le rétro confirmera. Oui, le « Sceau des Saints » (al khatima’l wilâyah) dont se réclame Cheikh n’est rien d’autre que le titre porté par Jésus fils de Marie, lors de son retour à la ‘’fin des temps’’ (akhirou zamân) ; et ceci a un fondement coranique indiscutable  (2. La Vache : 253 – Al-Baqarah). Ainsi cette mission du Mahdi dont Serigne Babacar SY est le maître d’œuvre est la voie obligée pour parachever la Tidjaniya et sauver ce monde en perdition. En effet, personne ne peut justifier une mission dans l’Islam, après le rappel à Dieu du Prophète Mouhammad (PSL), en dehors de celle du Mahdi (retour de Jésus) – Une vérité certaine !!! Et c’est dire donc l’impérieuse nécessité de réactualiser (‘’yessal’’) son alliance à Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif – par l’entremise de cette mission que votre serviteur a l’insigne privilège de piloter, au nom de son maître (le Mahdi) et de ses illustres prédécesseurs - et donc chargé d’apporter les preuves décisives (irréfutables) à toute l’humanité, pour convaincre tant les musulmans (toutes obédiences confondues) que les ‘’gens du Livre’’ (les chrétiens et les juifs) – Telle est la grâce d’Allah qu’Il donne à qui Il veut ; Il est le Détenteur de la Grâce infinie (Cor. 62 : 4 – Le Vendredi – Al-Jumu’a).

Et à l’évidence, une telle perspective entraînera forcément un tsunami religieux (chaos salvateur), comme le suggère le Hadith :

Abû Hurayra a rapporté ces paroles du Prophète - sur lui la grâce et la paix - : « ‘’L’Ethiopien [Africain] aux Jambes Courtes’’ [le Mahdi] ruinera la Ka’ba » (Bukhari, Muslim). … « Laissez les Ethiopiens [Africains] en paix, tant qu’ils en feront de même pour vous. Seul [‘’contre tous’’], ‘’l’Ethiopien aux Jambes Courtes’’ (le Mahdi) extraira le trésor de la Ka’ba. ». (Abû Dâwûd). … « Il me semble le voir, noir, les genoux cagneux, entrain de démolir la Ka’ba pierre par pierre) ». (Bukhari, Muslim). Oui, du fait des grâces exceptionnelles afférentes à la mission du Mahdi et qu’on ne peut trouver nulle part ailleurs, l’importance de la Ka’ba sera forcément relativisée - et à fortiori, celle de toutes les villes dites ‘’saintes’’. Et inéluctablement, tout va basculer (sera ‘’détruit’’)

Et comme en témoigne aussi, la révélation ‘’providentielle’’ d'un témoin oculaire du Gamou de Serigne Babacar SY à Ndar (Avant-première 2017), (Vidéo de Tivaouane Télévision - Chaîne Officielle) : Suivre ce lien : https://youtu.be/8Y7-Zd-BGtU ; il y question du rôle central de Serigne El Hadj Madior Cissé dans l'organisation et la mission du Vénéré khalife, Serigne Babacar SY. Et malheureusement, ceci a été occulté pendant plus de cinquante ans ;  il urge donc de remettre les pendules à l’heure, après plus de cinquante ans d’errements, à quelques encablures de la fin de ce monde. [Suivre ce lien :  https://youtu.be/C9d8u2Rcff8 ].

Ainsi, Il urge de rejoindre la mission du Mahdi authentique - c’est le sauve-qui-peut !!! Oui, l’ultime appel pour l’unité des musulmans  ne se fera que par l’entremise de Serigne Babacar SY, l’éternel khalife et incontournable rassembleur de la ‘’fin des temps’’ (akhirou zaman) ; bref, la ‘’Corde d’Allah’’ à laquelle il faut nécessairement s’agripper pour le salut tant dans la vie présente que future (Cor. 3 : 102-103 – La Famille d’Imrân – Al-Imrân). Une immense miséricorde !!!

https://docs.google.com/document/d/1m91DMB-lyBvIqXBm-QRcneLnNuVl5D1YeHeni5tLGss/edit?usp=sharing

https://docs.google.com/document/d/1qqP-Duqrd5hFyx19Xa8MmRDbVE0qVFGMc_8tlbeniK4/edit?usp=sharing

 

DOCTEUR MOUHAMADOU BAMBA NDIAYE

Rétro confirmateur du Mahdi, Son Éminence Serigne El Hadj Madior CISSE, fils spirituel de Serigne Babacar SY, Khalife de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif – le ‘’Sceau des Saints’’ et ‘’Christ de la Parousie’’ (Jésus fils de Marie revenu).

http://sites.google.com/site/missionmahdi/

http://sites.google.com/site/universitevirtuellelasagesse/

 
 L'auteur  Mouhamadou Bamba Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Bamba Ndiaye
Blog crée le 04/02/2013 Visité 1105418 fois 623 Articles 18124 Commentaires 50 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires