Seneweb.com Accueil |   Gerer ce blog   
Le blog de Docteur Mouhamadou Bamba Ndiaye 
Créez votre propre blog gratuitement! 

LE RAMADAN, UN MOMENT PROPICE AU PARDON, A LA GÉNÉROSITÉ ET AU REPENTIR. [UN PRÉALABLE A LA RÉCONCILIATION NATIONALE ET A L'ÉMERGENCE VÉRITABLE !!!].

Posté par: Mouhamadou Bamba Ndiaye| Dimanche 28 mai, 2017 20:05  | Consulté 426 fois  |  0 Réactions  |   

Le mois béni de Ramadan est un moment de grâce et de générosité dont la finalité est la piété ; il suscite un engouement grandissant et une ferveur religieuse extraordinaire, même parmi les plus négligents des musulmans ; cela tient, à l’évidence, au fait que Satan y est ‘’ligoté’’, comme l’a enseigné le Prophète (PSL) ; c’est donc un moment véritablement propice pour rompre avec une addiction (dépendance au tabac, à l’alcool, aux drogues  et même aux jeux) ; oui, tout est facilité pour verser dans la bienfaisance et le pardon, conformément à la ligne de conduite des musulmans privilégiés (les Prophètes et les Saints) :

(33) Et qui profère plus belles paroles que celui qui appelle à Allah, fait le bien et dit : “Je suis du nombre des Musulmans’’ (34) La bonne action et la mauvaise ne sont pas pareilles. Repousse (le mal) par ce qui est meilleur ; et voilà que celui avec qui tu avais une animosité devient tel un ami chaleureux. (35) Mais (ce privilège) n'est donné qu'à ceux qui endurent et il n'est donné qu'aux détenteurs d'une grâce infinie. (36) Et si jamais le Diable t'incite (à agir autrement), alors cherche refuge auprès d’Allah ; c'est Lui, vraiment l'Audient, l'Omniscient. (41. Les Versets détaillés : 33-36 – Fussilat)

En vérité, cette ligne de conduite qui est celle des privilégiés (détenteurs d’une grâce infinie) n’est pas différente de celle que Jésus Christ, l’illustre prédécesseur du Prophète (PSL), avait exhortée à ses disciples, comme la voie royale pour accéder à la sainteté :

(27) [Propos de Jésus :] A vous qui m’écoutez, je vous le dis : « Aimez vos ennemis ; faites du bien à ceux qui vous haïssent ; (28) bénissez ceux qui vous maudissent ; priez pour ceux qui vous font du tort … (31) Et comme vous voulez que les hommes vous fassent, vous aussi faites-leur de même. … (35) Alors, aimez vos ennemis, et faites du bien, et prêtez sans rien espérer en retour ; et votre récompense sera grande, et vous serez les ‘’Fils du Très-Haut’’ (des Saints) [il s’agit-là d’une filiation spirituelle !!!] … (Luc 6 : 27-36)

Tout cela confirme encore une fois que le Coran est le rappel de toutes les révélations antérieures  et que l’Islam est véritablement une religion de la tradition biblique  - et indéniablement, le parachèvement du Judéo  christianisme :

(44) Nous (Dieu) avons fait descendre la Thora dans laquelle il y a guide et lumière. … (45) Et Nous y avons prescrit, pour eux, vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du Talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation (de ses péchés). … (46) Et Nous avons envoyé après eux Jésus, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Et Nous lui avons donné l'Evangile, où il y a guide et lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui, et un guide et une exhortation pour les pieux. … (48) Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre (le Coran) avec la Vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. … (5. La Table Servie : 44-48 – Al-Mâ’idah)

(84) [Ô Prophète] Dis : « Nous croyons en Allah, à ce qu'on a fait descendre sur nous, à ce qu'on a fait descendre sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus, et à ce qui a été apporté à Moïse, à Jésus et aux prophètes, de la part de leur Seigneur : nous ne faisons aucune différence entre eux ; et c'est à Lui que nous sommes Soumis ». (3. La Famille d’Imran : 84-85 – Al-Imrân)

Il est donc temps pour les ‘’gens du Livre’’ (les Chrétiens et les Juifs) de se départir définitivement de leurs appréhensions, car en vérité, l’Islam n’appelle qu’à la bonté pieuse et donc à l’humanisme ; oui, il appelle à une parole commune où doivent se retrouver tous les croyants, toutes confessions confondues :

(177) La bonté pieuse (‘’al birrou’’) ne consiste pas à tourner vos visages vers l’Orient ou l’Occident. L’homme bon est celui qui croit en Allah, au Jour dernier, aux Anges, aux Livres (Coran, Evangile, Thora, Psaumes) et aux Prophètes ; celui qui donne de son bien, pour l’amour de Dieu, aux proches, aux orphelins, aux nécessiteux, aux voyageurs indigents et à ceux qui demandent l'aide et pour le rachat des captifs ; celui qui accomplit la prière et s'acquitte de la Zakat ; ceux qui remplissent leurs engagements et ceux qui sont endurants dans la misère, la maladie et dans l’adversité : Voilà les véridiques et les vrais pieux ! (2. La Vache : 168-177 – Al-Baqarah)

Et pour conclure, de rappeler que le jeûne du mois béni de Ramadan a pour finalité d’accroître la foi et la crainte révérencielle de Dieu ; et tout cela doit aboutir à la bonté véritable, tel que le Coran nous l’a explicitement définie tantôt. Il convient donc de louer Dieu - le Maître de la grâce incommensurable et d’exalter sa grandeur, pour nous avoir donné, en ce mois béni, l’opportunité d’un repentir, d’un changement de comportement - et donc d’une véritable conversion ; et c’est là, le préalable incontournable pour la réconciliation nationale, l’amélioration significative de notre condition de vie et l’évolution de notre pays vers l’émergence véritable, voire le vrai développement.

(52) Ô mon peuple, implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui pour qu'Il envoie sur vous, du ciel, des pluies abondantes et qu'il ajoute force à votre force. Et ne vous détournez pas [de Lui] en devenant coupables ».  (Cor. 11 : 3 … 52 – Hûd) … (11) … En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes (leurs comportements). Et lorsqu'Allah veut [infliger] un mal à un peuple, nul ne peut le repousser : ils n'ont en dehors de Lui aucun protecteur. (13. Le Tonnerre : 11 – Ar-Ra’d)

C’est dire donc que c’est le peuple qui détient véritablement les clés de son propre développement et qu’il conditionne, par son comportement, le choix même de ses dirigeants. N’est-ce pas qu’un peuple n’a que les dirigeants qu’il mérite ?

https://docs.google.com/document/d/1QrxdCPFc5P1QFywa09NrZw-xJOqRpZ5HbZPhBm9G7rY/edit?usp=sharing

 

DOCTEUR MOUHAMADOU BAMBA NDIAYE

Ancien Interne des Hôpitaux de Dakar

Pédiatre à Thiès

Recteur de l’Université Virtuelle ‘’La Sagesse’’ de la Fondation Serigne Babacar SY Ihsaan- Bienfaisance (Thiès)

Rétro confirmateur (Consolateur) du Mahdi, Son Éminence Serigne El Hadj Madior CISSE, fils spirituel de Serigne Babacar SY, khalife de Cheikh Ahmad TIDJANI Chérif – le ‘’Sceau des Saints’’ et ‘’Christ de la Parousie’’ (Jésus fils de Marie revenu).

http://sites.google.com/site/universitevirtuellelasagesse/

http://sites.google.com/site/missionmahdi/

 
 L'auteur  Mouhamadou Bamba Ndiaye
Une faute d'orthographe, une erreur á signaler ? Une précision á apporter ? Ecrivez moi avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du texte.
Commentaires: (0)

Ajouter un commentaire

 
 
Mouhamadou Bamba Ndiaye
Blog crée le 04/02/2013 Visité 1097108 fois 617 Articles 17905 Commentaires 50 Abonnés

Posts recents
Commentaires recents
Les plus populaires