News

Cancer : le hasard, un facteur de risque important ?

Des erreurs au moment de la division cellulaire pourraient expliquer les deux tiers des mutations génétiques responsables de cancer. Une simple erreur peut avoir un effet domino extrêmement grave. Exemple avec le processus de division cellulaire : des cellules qui "se trompent" au moment de se diviser (étape clé pour la régénération de l'organisme) pourrait occasionner des mutations génétiques, elles-mêmes responsables de cancers

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Maroc: « Ecrire en français a longtemps été perçu comme un signe d'aliénation»

Avec une quarantaine d'écrivains invités, les lettres marocaines sont à l'honneur à l'édition 2017 du Salon du livre de Paris, rebaptisé depuis un an « Livre Paris ». Une nouvelle génération de romanciers a pris d'assaut la scène littéraire du royaume chérifien et les têtes d'affiche ont pour nom Leïla Slimani, prix Goncourt 2016, Abdellah Taïa, Karim Naceri, Rachid O. La francophonie marocaine a le vent en poupe, à l'image d'un pays bouillonnant...

 

Amadou Bécaye Diop, maire : "Que le gouvernement fasse appliquer les recommandations de l'Ige"

"Le dossier Khalifa Sall est pendant en justice, mais (il) nous interpelle tous d'ailleurs en tant qu'élus locaux. Nous attendons d'avoir le verdict. Au Sénégal, on a tendance à tout ramener à la chose politique. Est-ce que les 556 autres maires n'iraient pas jusqu'à créer une caisse d'avance ? Donc il ne faut pas qu'il y ait deux poids deux mesures", a indiqué Amadou Bécaye Diop.

 

Les freins à la lutte contre la tuberculose

La lutte contre la tuberculose connait un succès au Sénégal. Fort de 25 postes de santé, pour une population de 404 000 habitants, et un taux de guérison de 82%, l'un des meilleurs au niveau national, le district sanitaire de Mbour joue le rôle de pivot dans ce combat. Ces résultats satisfaisants ont attiré les membres de l’Association des journalistes en santé, population et développement (Ajspd), qui y ont effectué ce jeudi une visite de...

 

Hollande rassure Macky avant de quitter l’Élysée

Le Président français, François Hollande, a rassuré son homologue sénégalais, Macky Sall, que son pays tiendra ses engagements pris lors de la visite d’État de ce dernier en France, en décembre prochain. À quelques semaines de la fin de son quinquennat, voilà une assurance qui devrait rassurer Dakar face à la bonne position du Front national dans les sondages de la présidentielle française.

 

Bronca à l'Assemblée nationale autour de l'affaire Khalifa Sall

A Dakar, Khalifa Sall était à nouveau dans le bureau du juge jeudi 23 mars. En prison depuis deux semaines, le maire de Dakar, soupçonné d'avoir détourné 2,7 millions d'euros issus d'un fonds de l'Etat a été confronté avec ses principaux collaborateurs qui sont aussi inculpés dans ce dossier. Une affaire évoquée aussi à l'Assemblée nationale dans la soirée par le Premier ministre et qui a provoqué une bronca des députés proches de l’édile. Un...

 

Le gang dérobe 200 millions F CFA blanchis dans le foncier, le transport…

Le parquet a requis, mardi, la perpétuité contre une bande de voleurs et dix ans de travaux forcés contre les deux taximen qui les transportaient souvent, lors de leurs forfaits.  Les accusés à qui les parties civiles réclament la somme globale de 188 millions F CFA de dommages et intérêts ont cambriolé plusieurs commerces et établissements financiers à Dakar, Thiès,  Bambey et Saint-Louis, entre 2010 et 2011.  Soit un butin de plus de...

 

Rapport opposition-pouvoir : Aïda Mbodj dresse un tableau sombre

Aida Mbodj, le député membre de l'opposition, s’est montrée particulièrement déçue par le régime de Macky Sall. Ce jeudi, à l’Assemblée nationale, face au Premier ministre, elle a rappelé la réforme de la constitution engagée par le chef de l’Etat, qui avait trait à la modernisation du rôle des partis politiques et au renforcement des droits de l’opposition et de son chef.