Tivaouane : Serigne Mbaye Sy Mansour déterminé à préserver l’unité de la famille Seydi El Hadj Malick Sy

  • Source: : APS | Le 01 décembre, 2017 à 02:12:10 | Lu 2677 fois | 3 Commentaires
content_image

Tivaouane : Serigne Mbaye Sy Mansour déterminé à préserver l’unité de la famille Seydi El Hadj Malick Sy

Le nouveau khalife général des tidjanes, Serigne Mbaye Sy Mansour, a redit jeudi à Tivaouane avoir placé son règne sous le signe de l’unité de la famille de Seydi El Hadj Malick Sy dont il entend contribuer à perpétuer l’héritage.
 
Le guide religieux, recevant une délégation gouvernementale dirigée par le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye, dans le cadre de la cérémonie officielle du gamou 2017, a réitéré son souhait de voir la famille de Seydi El Hadji Malick Sy préserver son unité et son entente.
 
Devant une foule de fidèles en liesse, il a levé les bras de son porte-parole, Serigne Pape Malick Sy, et de Serigne Maodo Sy Ibn Dabakh, pour symboliser l’unité de la famille Sy.
 
Il a signifié à l’assistance que son khalifa se fera "avec tous les autres membres de la famille Sy’’, affirmant vouloir mener sa mission en étroite collaboration avec ces derniers, pour perpétuer le legs d’El Hadji Malick Sy.
 
Le khalife général des tidjanes a remercié le chef de l’Etat, Macky Sall, les autres familles religieuses à travers leurs représentants, ainsi que les délégations venues répondre à l’appel de Maodo Malick Sy, pour la célébration du gamou ou maouloud, commémorant l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (PSL).
 
Au nom du khalife, son porte-parole Pape Malick Sy a magnifié le gamou, une manifestation selon lui commémorée au bénéfice de "l’humanité entière".
 
Selon Pape Malick, les citoyens ont désormais l’obligation de faire du travail une valeur essentielle, comme exigé par le Coran et la sunna, la tradition du Prophète, ’’ainsi que les vertueux ancêtres qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah !"
 
Il a transmis le message du khalife général aux fidèles musulmans en général, les appelant à se conformer davantage aux percepts de l’islam, "afin d’être sincère avec Dieu dans ses actes, parce que la droiture reste la voie du salut pour les hommes".
 
Serigne Mbaye Sy Mansour, "par respect pour la mémoire’’ de son prédécesseur Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine, rappelé à Dieu le 22 septembre dernier, "n’a changé aucune virgule les actes posés’’ de son vivant par ce dernier, a souligné Pape Malick Sy.
 
Il a ainsi "reconduit tous les hommes qui œuvraient avec" Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amin pour l’organisation du gamou, a signalé le porte-parole de l’actuel khalife.


Auteur: Aps - APS






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (2)


Talibé Mawdo il y a 1 semaine (08:14 AM) 0 FansN°: 1
Je ne suis ni mouride ni layène, ni niassène … ni autre que talibé de keur Elhadji Malick Sy. Mais j’ai mal pour ce qui est entrain de se passer après le départ des fils ( Serigne Babacar, Serigne Mansour Malick, Dabbakh et Elhadji Habib) puis des vertueux petits fils (Seydi Djamil, Borom Daarayi, Al Maktom et Al Amin). Ceux qui restent, vous le constatez d’ailleurs n’ont pas d’élogieux sobriquets. Cela se remarque aussi sur la manière dont ils ont commencé à conduire les destinées de Tivaouane. Ils sont entrain de sacrifier l’œuvre de ceux qui les ont précédé à l’aune des intérêts individuels et politiques. Rouss lèèn moudiéé pousso mou rèèr.

Moi talibé, je le sais bien, on me disait « laa takhoul li cheikhika lima » (Ne demande jamais à ton marabout pourquoi) mais cette fois-ci je ne peux pas m’empêcher de poser des questions.

On a vu hier à la cérémonie officielle, le Khalif, Pap Malick et Moado, en trio, se tenir les bras et les lever en triomphe pour jubiler. Mais pourquoi ? On ne nous dira pas que c’est pour magnifier l’union dans la famille car je leur demanderai où est l’autre petit fils qu’on a écarté du « trône » sans son avis et qui pourtant est plus âgé que l’actuel khalif ? Etait il présent dans la salle ? Si oui pourquoi ne l’a-t-on pas fait asseoir logiquement à coté de serigne Mbaye Sy, avant Pap Malick et Mawdo ? A-t-on une fois cité son nom dans les discours pour se réjouir de la présence de l’actuel aîné de la famille ? Bayyi leen Thiakhane.

Nous regrettons encore Al Amin le véridique qui, dans une pareille situation avait osé s’opposer à son grand frère de même mère et père pour soutenir la légitimité de son ½ frère Boroom Daaradji. Je fais appel à certains arrières petit-fils déjà très connus dont je tais les noms pour appeler leur oncles à la raison.

Lambda me dira de quoi je me mêle d’une affaire de famille je dirais dans chaque famille, qu’elle soit SY, Mbacke, Niasse, Laye, Tall ou autre il y a des problèmes qui ne nous regardent pas, mais si cela se répercute sur le fonctionnement et le prestige de ce que nous avons de commun c’est dire Tivaouane, il faut oser dire STOP.



Talibé Mawdo.

Reply_author il y a 1 semaine (13:26 PM) 0 FansN°: 1
il a raison de tout faire pour travailler pour l’unité de cette femme.
cette division date de longtemps. c’est l’héritage du conflit qui naquit avec la confrontation entre seydi aboubacar sy et hadj mansour sy son demi frère, après le déces de maodo malik.
cheikh tidjanes y al makhtoum, dont on avait refusé la succession de son père khalifa aboubacar en 1957, perpétua ce conflit , en refusant de reconnaitre dabakh et masour borom daradji, comme khalif. il créa son gamou parallèl aux champ de courses avec sa dahira moustarchidines de son fils. rappellez vous que cheikh tidjane n’assista même pas au funérailles de dabakh et borom daradji.
il se retira et me parlait plus avec ses frères al amin et mansour et quand son khalifat vint, il n’avait plus les moyens physique de corriger son erreur, de recoudre ce qu’il a déchiré pendant plus de 45 ans.
des fils de hadji malik, abdoul aziz sy dabakh fut le plus véridique.
des petits fils de hadj malik, abdoul aziz sy al amin, fur le plus véridique.
prions de retrouver un arrière petit-fils véridique.
en tous cas moustafa sy ibn cheikh tidjane ne peut l’être.
Anonyme il y a 1 semaine (11:37 AM) 0 FansN°: 2
Bien sûr parler d'une seule voix obscurantiste permet de perpétuer plus efficacement le smmeil profond des masses, car la division fait du bruit qui éveille le dormeur et pousse la personne qui vient de se réveiller de se poser des questions. Bravo pa allemand.



Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com