Casamance-Bakolong Badji monte au ciel : l’histoire d’une ascension mal connue

  • Source: : Sud Quotidien | Le 09 août, 2016 à 06:08:23 | Lu 29344 fois | 38 Commentaires
content_image

Casamance-Bakolong Badji monte au ciel : l’histoire d’une ascension mal connue

Dans le village de Niankité situé dans le département de Bignona au cœur du Fogny, dans la sous-préfecture de Sindian en Casamance, l’histoire relate l’ascension d’un homme. Bakolong Badji, comme le raconte la tradition, est monté au ciel dans les années 1890. Une cérémonie de commémoration est organisée tous les ans par sa descendance pour se rappeler l’événement.

La cérémonie de commémoration de décembre 1977 est expliquée dans l’extrait d’un rapport présenté par l’ethnologue, historien et chercheur, Fulgence Sagna que nous a fourni Pape Badji, documentariste, par ailleurs arrière-petit-fils de Bakolong Badji. Une ascension qui n’est pas bien connue au Sénégal.

La légende nous renseigne qu’un autre homme a connu au Sénégal, précisément en Casamance, une ascension comme le Christ. Il s’agit de Bakolong Badji qui serait monté au ciel dans les années 1890. Le miracle de cette ascension mal connue des Sénégalais serait survenu dans le Fogny, plus précisément dans le village de Niankité Bassène dans le département de Bignona, dans la sous-préfecture de Sindian.

Pour mourir d’une mort particulière consistant à ne pas laisser son corps à l’emprise de la terre, pour ne pas qu’il soit souillé, Bakolong avait réuni les habitants de son village en leur ordonnant de battre le tam-tam. L’histoire nous est contée par un de ses arrière-petits-fils qui a effectué plusieurs recherches sur la question.

« Bakolon, au moment de mourir, a préféré purement et simplement rejoindre le ciel parce qu’il aimait dire qu’il était un homme propre. Donc, il ne voulait pas physiquement mourir pour être enseveli dans le sous-sol, ce qui salirait corps. Alors quand arriva son jour, il avait regroupé tous les villages environnants, et autour du vin de palme, les invités se mirent à danser et à boire pendant plusieurs heures. Et puis, ils le regardèrent partir dans le ciel. À peine l’avaient-ils perdu de vue dans les nuages, il y eût un tonnerre qui avait fendu le ciel, puis Bakolon était disparu », renseigne Pape Badji.

Chaque année, son ascension est commémorée par les habitants de Niankité par des sacrifices de coqs, de moutons et de bœufs qui sont tués pour lui rendre hommage. Dans sa recherche documentaire qu’il nous a fournie, Pape Badji, citant le chercheur Fulgence Sagna, nous indique que tous les habitants des villages de la localité à l’exemple de Diacoye, Batong Boulighoye, Soutouken, Kendieng, Massara, Guibiyame, Guilacounda, Tankorong, Katinong, Suelle, Baila, Diatang, Kagnarou, Diaboudior, Badiouré, Mangoulène, Kakène, Suelle, Sindian, Ouniock, Médieck, entre autres, ont appris par la tradition l’histoire de l’ascension de cet homme un peu singulier. Selon lui, Mamourou Badji, né en 1890, lui a relaté la naissance merveilleuse de Bakolon Badji de Niankite-Bassène.

Abdoulaye Badji, né en 1906, a pour sa part relaté en tant que membre de la famille de Bakolong Badji, l’histoire du premier sacrifice sur le piquet sacré qui délimite le lieu où l’homme était monté au ciel. « Bourama Bodian de Suelle, né en 1905, un des neveux de la famille de Bakolon, a entendu l’évènement de Bakolon Badji de sa mère qui était présente à la cérémonie d’ascension. Daouda Diédhiou, né en 1916 à Diacoye, a entendu l’évènement de Bakolon Badji de son père Morobo Diédhiou qui était vieux au point de devenir insensible à la contusion. Il était lui aussi témoin de l’ascension de Bakolong Badji », nous apprend-il.

En somme, plusieurs témoignages ont corroboré l’histoire de cette ascension de Bakolong Badji vers le ciel. Deux ans après son ascension au ciel, Bakolong Badji va miraculeusement apparaître à Fodé Akoeroule Badji, un membre de sa famille à qui il demande de « faire implanter un piquet à l’endroit qu’il lui indique ». « Fodé Akoeroule est tombé en extase. Bakolon Badji déclare que chaque fois qu’il manquera de pluie, lui fera des libations comprenant le vin de palme, un coq, un taureau ou un bouc. Ce qui lui fera intervenir pour apporter la pluie en abondance », nous renseigne Pape Badji qui pour corriger la méconnaissance de cet événement a le projet d’en faire un film.


Auteur: Chérif FAYE sudonline.sn - Sud Quotidien






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (31)


Anonyme En Août, 2016 (07:44 AM) 0 FansN°: 1
En tout cas, on peut dire que le vin de palme était bien corsé!
Reply_author En Août, 2016 (09:28 AM) 0 FansN°: 1
et pourtant on croit qu' au moins deux étrangers sont montes aux ciel....
cette histoire n' est pas plus vraisemblable que celle raconter dans les "livres"
Reply_author En Août, 2016 (10:13 AM) 0 FansN°: 1
tout s'explique
"alors quand arriva son jour, il avait regroupé tous les villages environnants, et autour du vin de palme, les invités se mirent à danser et à boire pendant plusieurs heures."
Anonyme En Août, 2016 (08:07 AM) 0 FansN°: 2
C'est beau le Sénégal !!!.On sautille, on se fait prendre en photo, on l'assimile à une montée au ciel precedéee d'un breuvage de vin.

S'il était pur au point de ne vouloir être enterré, il aurait du également s'abstenir de marcher sur cette terre impure.

Que des contes d'anciens. Continuez à être ébloui par les performances de vos djinns transgresseurs rék dina bakh
Reply_author En Août, 2016 (09:30 AM) 0 FansN°: 1
c'est une qui peu exister pour cette histoire je vous renvoie dans un village, situé a 1km de foundiougne, thiaré log cette meme histoire nous ait renconté par les vieux le gars en voulant mourir il avait regroupé tous le village et a ait une monté au ciel
Reply_author En Août, 2016 (09:36 AM) 0 FansN°: 2
donc et la fameuse histoire du mr qui avait soit disant prié sur l eau c est des conneries donc . on sait aussi que c est une politique de la part des baols baols nordis pour se ravitailler sur le dos des sénégalais . vous nous faites honte un mr que les blancs on emprisonné durant des annees vous ne racontez que des conneries qu il n a jamais fait . mon oeil
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 3
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 4
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 5
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 6
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 7
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 8
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Pipe En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 9
Boo mande doo guiss dara. Ay nuage rek ngay nguiss
Reply_author En Août, 2016 (18:01 PM) 0 FansN°: 1
bo mandé thi bateau aussi , niit bouy diouli thi ndokh guéy guiss
Anonyme En Août, 2016 (08:08 AM) 0 FansN°: 10
ils ont le meilleur vin de palme d'afrik  :rigolo: 
Anonyme En Août, 2016 (08:14 AM) 0 FansN°: 11
Le journaliste qui a écrit cet article aurait dû le titrer "Contes en pays diola" et doit être renvoyé pour avoir perdu autant de temps. Son employeur doit lui adresser une demande d'explications. Satan n'est vraiment pas sérieux.
Reply_author En Août, 2016 (09:56 AM) 0 FansN°: 1
espèce d'ignorant , tu penses que les prophètes ki sont venues avant moussa vivaient mieux ke les érudits djolas de l'époque.
Reply_author En Août, 2016 (13:48 PM) 0 FansN°: 2
c'est vraiment dommage vous ne comprenez rien de la tradition diola. vive les diolas et fière de l'être
A S En Novembre, 2016 (17:08 PM) 0 FansN°: 3
si tu connaissais ce journaliste, t'aurais fermé la tienne,
Deugue En Août, 2016 (08:24 AM) 0 FansN°: 12
doulllllllllllllllllllk

lllllllll ree
Ouleukkkkkkk En Août, 2016 (08:47 AM) 0 FansN°: 13
Pourtant il n'est pas le seul en Casamance car dans le Blouff précisément au village de Dianki, un corps a fait une ascension.

Le peuple casamançais est modeste et égalitaire et n'aime pas faire trop de bruit sur les miracles qui ont eu lieu en Casamance.
Noelito En Août, 2016 (08:52 AM) 0 FansN°: 14
ca me paré bizare c'est la meme chose que l'histoire de yagoudiane a ndiaganiao.Interrogé l'histoire vous verrai

Anonyme En Août, 2016 (09:08 AM) 0 FansN°: 15
 :xaxataay:  :rigolo:  :jumpy2:  :baby-crawl:  :fbhang:   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
Anonyme En Août, 2016 (09:47 AM) 0 FansN°: 16
S il y a des gens qui prétendent c est une fausse histoire en Casamance c est que l histoire de vos soit disant marabouts est de la pire propagande et le prisonnier qui a il parait , il parait encore prié sur l eau est ce vrai qui était laba parmi ses fils ou ses neveux . Rien que des conneries ( diarna fi , défna li des mensonges seulement inédites ) .
Anonyme En Août, 2016 (10:14 AM) 0 FansN°: 17
le vin diola est le meilleur vin au monde !deff tatt diay prekk :rigolo: 
Fippu En Août, 2016 (10:52 AM) 0 FansN°: 18
Ce qui frappe le plus dans cette histoire c'est la qualité du texte. Exécrable ! !!!!



Reply_author En Août, 2016 (12:01 PM) 0 FansN°: 1
normal celui qui l'a écrit a bu du soum-soum
Cheikhette Bethio En Août, 2016 (11:14 AM) 0 FansN°: 19
Ce qui est intéressant dans cette histoire et renforce sa crédibilité, c'est que le chercheur cite des personnes ou des parents de personnes ayant assisté a l'ascension de Bacolon Badji. Il est donc possible de nos jours de retrouver des descendants de ces témoins oculaires du miracle de Niankite.

En tant que Cheikh, je n'ai pas encore vu ou entendu parler d'un témoin ayant assiste a la prière sur l'eau de Serigne Bamba malgré le fait que le bateau devait être rempli de soldats, marins et d'autres personnes (marchands) voyageant vers l'Afrique Equatoriale Française car je ne pense pas pas qu'a cette époque, le colon avait affréter un bateau entier pour déporter une seule personne du Senegal.

Alors chers amis, citer moi des témoins oculaires de la prière sur l'eau et de grace ne me parler pas d'anges de Badr ou d'autres illuminés ayant soutenu la natte de prière depuis Yoff.

Vives les cheikhettes...
Casamancais En Août, 2016 (12:06 PM) 0 FansN°: 20
Il parait aussi que Serigne Touba a prié sur l'ocean...

Anonyme En Août, 2016 (15:42 PM) 0 FansN°: 21
C'est vrai OULEKKKKK, il s'agit de SAMBILANG COLY de DIANGUE BAGUILO. Il pleut dès que les aïeuls se regroupent autour du trou qui lui était destiné pour tombe. Le miracle existe partout et nul part comme le disait l'autre.  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
Anonyme En Août, 2016 (15:44 PM) 0 FansN°: 22
Si c'etait un blanc ou un arabe, Nous( Noirs ) serions les premiers a le venerer et en faire un prophete. Mais comme il est Africain ( Noir ) , cette histoire va etre rangee dans les " bizarreries " et ne sera meme pas classee " legende ". Et pourtant une histoire qui se raconte dans toute une contree ( pas seulement un village ) et qui a eu lieu seulement ie siecle dernier merite au moins une euquete. Mais malheureusement l'histoire se passe au Sud , chez les " sauvages " et tous les esprits simple et simplistes trouvent deja l'explication avec une simplicite effrayante: " c'est le vin de palme qui parle" . Ils oublient que le vin de palme dans la societe senegalaise ( et africaine ) AVANT l'islam avait plusieurs fonctions sociales et n'etait pas utilise exclusivement pour s'enivrer. Donc la presence du vin de palme pendant l'evenement
Anonyme En Août, 2016 (15:56 PM) 0 FansN°: 23
Done c la seule presence du vin durant l'evenement ne signifie pas que tout ceux qui etaient presents etaient ivres.

Je connais un guerrisseur Serere dans la region de Thies , pres de Mont-Rolland qui utilise toujours du vin et sacrifie un coq dans ses pratiques mystiques et incantations et pourtant ce guerrisseur ne boit pas d'alcool .

Nous africains ignorons tout de notre histoire. Le Senegalais oublient que le Senegalais a exister avant l'arrivee de l'Islam ou du Christianisme ou du Boudhisme etc.....

Nous regardons toujours le vecu de nos ancetres avec le regard de l'autre et forcement nous trouvons qu'ils etaient exotiques pour ne pas dire sauvages.

Et c'est ce qui fait dire a certains que " l'homme african n'est pas encore entre dans l'histoire de l'humanite "
Lu En Août, 2016 (16:35 PM) 0 FansN°: 24
idio doccumente toi avant douvrir ta grande gueule dans le bateau ils y'avaient cheikh ahmadou bamba ,samory touré en guinée,le roi de grand bassan en cote du voire ,samba laobé fall ect...
Reply_author En Août, 2016 (18:05 PM) 0 FansN°: 1
ya meuneu doul , c a toi de te renseigner
Anonyme A Africain En Août, 2016 (17:00 PM) 0 FansN°: 25
Ne perdez jamais de vue que Dieu a cree des peuples et chaque peuple le cherche a sa maniere. Les indiens par bouda, les arabes par l'islam, les europeens par le christianisme et les africains par notre religion traditionnelle que les autres qualifient de haram. Ce qui est faux. nous avons renie notre vrai identite religieuse pour suivre les autres. c'est ainsi que nous serons toujours les derniers du monde. Nous continuerons toujours a suivre les autres et a dependre d'eux. Il existe beaucoup de qualites dans nos religions traditionnelles mais nous nous en foutons d'elles.



Reply_author En Août, 2016 (18:12 PM) 0 FansN°: 1
bizzare mais pas étonnant ! quand on ivre peut -on être témoin oculaired'un événement ?
Sene En Août, 2016 (17:41 PM) 0 FansN°: 26
le vin de palme etait bien corsé ce jour la ;cest pourquoi ils ont vu ce quil ont vu

Anonyme En Août, 2016 (18:06 PM) 0 FansN°: 27
Ce qui me fait mal dans cette histoire le fait de dire comme le christ.
Diola2016 En Août, 2016 (19:42 PM) 0 FansN°: 28
Buvez bu ez buv z. S ne verrez que de nuages  :cringe2:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney:  :looney: 
Reply_author En Août, 2016 (20:20 PM) 0 FansN°: 1
le journaliste a ajouter le vin de palme pour creer le prejuger. en effet non seulement le vin de palme fraie ne vous rend pas halucinogene de plus ce nest pas toute la foule qui bpit et ivre en meme temps. cette histoire est reele comme celle de grand serigne qui flotte en priant sur leau avec des vagues de 2 mettres a cote dun bateau en pleine vitesse de croisire hahaha senegal mo nehk
Kukoy En Août, 2016 (00:08 AM) 0 FansN°: 29
Roots man! Bakolong est Kukoy! Désir de pureté présent dans toutes les sociétés humaines.
Diola En Août, 2016 (11:34 AM) 0 FansN°: 30
mon frére facebook n'est pas fait pour c genre d'histoire bien kelle reste vraie, ce ki se passe ds la forét sacré est une affaire d'initié.

-REMARQUE: une histoire pareille ne peut étre méconnue par tes parents de Talloum Basséne ils devraient étre les premiers invité de Bakolong leur absence installe le doute pour ce ki connaissent la zone.

A A A En Octobre, 2017 (21:10 PM) 0 FansN°: 31
J'ai vu en decembre 1982 au centre culturel de ziguinchor un tableau qui explique cette "histoire" . Dans le cadre de mes activités j'ai été à Toubacouta (ziguinchor) des vieux de ce village nous ont conté cette histoire en nous montrant le lieu où était organisé la ceremonie de danse de coumpo (masque) pendant laquelle Bakolon est monté au ciel. Il y a probleme car cela fait deux lieux pour un meme évenement. Tout ça ce sont des contes et legendes qu'il faut au meme titre de l'histoire de la priere de serigne Touba sur l'eau (je precise que ce n'est pas dans l'eau mais sur l'eau )qu'il faut classer dans le livre guiness des contes et légendes au senegal. Ce que l'on nous a pas dit c'est, est ce que le bateau a attendu que serigne touba termine sa priere pour reprendre le large ? Pourquoi on aime tout expliquer par l'extra ordinaire ? Ce ne sont pas avec ces legendes que nous allons nous developper. Ces contes ou legendes n'ont meme pas une portée pédagogique. Il faut que l'on ré écrive l'histoire de l'Afrique en le débarassant de tous ces mensonges .

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com